«

»

Une semaine géologique dans les Pyrénées atlantiques

Du 19 au 24 Aout 2018, la régionale de l’APBG de Nantes a organisé une semaine géologique dans les Pyrénées atlantiques avec Thibaud Simon-Labric, Géologue au CGO (Centre de Géologie de l’Oisans)

Les deux premiers jours, le tour du Pic du Midi d’Ossau, grand classique des randonnées pyrénéennes, a permis de réaliser des observations de terrain d’un paléo-volcan Permien, qui ont alimenté la discussion sur la validation ou NON de l’explication habituelle comme étant un vestige d’une caldera.

Le troisième jour, les arrêts géologiques dans les chaînons Béarnais (Géologie du bassin de Mauléon) nous ont permis d’observer de la lherzolite, du calcaire récifal urgonien, des pillow-lavas de basalte et des cordons morainiques. Nous avons ainsi évoqué de nouveaux modèles de rifting avec hyper-extension et exhumation mantellique et rappeler l’importance de l’érosion glaciaire.

Autres lieux pour les derniers jours, avec la côte basque. Nous avons découvert les falaises de Bidart avec leurs plis, leur érosion … et la limite K-T. La pause baignade s’est poursuivie par un pique-nique au pied d’une structure pouvant être interprétée comme un diapir de gypse. Puis direction l’Espagne, pour observer les « paramoudras », boules dans des grés éocènes, véritable curiosité géologique. Le séjour s’est terminé par l’observation des flyschs plissées à St Jean de Luz puis dans les falaises de la Baie de Loya – petit paradis de la géologie basque – associées au rifting pyrénéen ainsi que les différents épisodes de déformation liés à l’inversion tectonique du bassin et à la formation de la chaîne.

Au final, la chaîne des Pyrénées s’est révélée être beaucoup plus qu’une pâle copie de la chaîne des Alpes : hyper-extension lors de la phase de rifting avec remontée du manteau en surface, immédiatement suivie d’une phase de convergence et de collision plus marquée à l’est qu’à l’ouest, en relation avec le déplacement de la plaque ibérique, qui a surélevé et dégagé l’épaule sud du rift tout en maintenant l’épaule nord sous le bassin aquitain. Bref, une chaîne bien particulière !

 

Retrouvez les photos et compte-rendus sur l’ENT de la régionale