«

»

Voyage dans les Alpes mancelles

IMG_0256coupe

IMG_0263bisLe samedi 7 mars 2015, sous la conduite de Guy Mary, nous avons voyagé à travers la caldeira cambrienne d’Assé-le-Boisne et le synclinal ordovicien de  Saint-Léonard-des-Bois. Orogénèse, volcanisme et géomorphologie.

Programme de la journée :

  • Le voyage a débuté par la découverte de l’anticlinal du pays de Gaultier, dont les bords se démarquent dans le paysage par deux lignes de crêtes. (géomorphologie)
  • Des schistes briovériens, nous avons continué en discordance par des arkoses (avec des conglomérats à la base) issues de la destruction des granites de la chaine cadomienne, chapeautées à un endroit par un massif rhyolitique, faisant partie d’un complexe volcanique de type caldeira, avec ignimbrite, brèches (à andésite) et dacite. Le tout entrecroisé de grès de Ste-Suzanne.
  • Nous avons découvert ensuite, du parking du cimetière la discordance entre les schistes briovériens et les grès armoricaiIMG_0280bisns, qui forment les bords extérieurs du synclinal de St-Léonard-des-bois. (géomorphologie, discordance).
    Ces grès armoricains contiennent un aquifère, dont l’eau est particulièrement acide. Mais ils présentent aussi de jolis « ripple-marks ».
    Puis nous avons fait la coupe de bord à bord du synclinal : grès armoricains – schistes de Pissot – grés de May – schistes de Pissot – grès armoricains. (orogénèse hercynienne ou varisque, plissement).
    Au passage, un coup d’œil dans une carrière de grès armoricains, puis rencontre avec le granite cadomien et des éboulis périglaciaires de ces grès, à des modifications de pentes des schistes (qui ne savent pas se tenir tous seuls !!!) et un petit tour autour des grès de May à leur extrémité du synclinal. (synclinal très pédagogique à « échelle humaine »).
  • Ne pas oublier la Sarthe, qui par ses méandres, brouille un peu l’orientation dans le site, mais montre une jolie érosion différenciée selon la dureté des terrains et le réseau de faille. (géomorphologie, lecture de paysage, érosion par l’eau).

En résumé : beau, riche et pédagogique !